Eaux souterraines

En fonction du risque identifié de non respect des objectifs environnementaux de la DCE, un ou deux types de réseau, correspondant aux niveaux de contrôle exigés par la directive, ont été mis en place sur les masses d’eau souterraine :

Le contrôle de surveillance s’applique à toutes les masses d’eau souterraine, tandis que le contrôle opérationnel n’est mis en place que sur les masses d’eau « à risque ».

Les données brutes de la qualité et de la quantité des eaux souterraines sont consultables et téléchargeables sur la banque ADES ou par station de surveillance.

Suivi de la quantité des eaux :

Le contrôle de surveillance de l'état quantitatif des eaux souterraines est établi en application de l'article L.212-2 du code de l'environnement. Son contenu est précisé par l'arrêté du 25 janvier 2010 modifié établissant le programme de surveillance de l'état des eaux en application de l'article R.212-22 du code de l'environnement. Il est établi de manière à :

Ce réseau permet également de répondre aux objectifs suivants :

Le réseau de surveillance de l'état quantitatif des eaux souterraines est basé sur le suivi des niveaux des nappes mesurés sur des piézomètres et de d'évaluation du débit de sources ou plus rarement des cours d'eau en fonction de la nature des masses d'eau. Les densités d'implantation des points de surveillance et les fréquences de suivi des mesures sont établies en fonction de la typologie des masses d'eau (sédimentaire, alluviale, socle,.) et de la nature des écoulements (libre, captif, semi-captifs,.).

 

Carte du réseau de contrôle de surveillance quantité des eaux souterraines
Carte du réseau de contrôle de surveillance quantité des eaux souterraines

Liste des stations de mesures

Carte générale du programme de surveillance de l'état quantitatif des eaux souterraines du bassin Corse

 

(Bilan avril 2016)

 

Suivi de la qualité des eaux

Le contrôle de surveillance de l'état chimique des eaux souterraines est établi en application de l'article L.212-2 du code de l'environnement. Les principes de choix des sites et les suivis analytiques appliqués sont fixés par l'arrêté du 25 janvier 2010 modifié établissant le programme de surveillance de l'état des eaux en application de l'article R. 212-22 du code de l'environnement. Ils dépendent du type d'aquifère (sédimentaire, alluvial, socle.) et de la nature des écoulements (libres, captifs, semi-captifs, karstiques) pour la densité des points et les fréquences de mesures.

Le contrôle de surveillance de l'état chimique des eaux souterraines est établi afin de :

- fournir une estimation fiable de l'état chimique de toutes les masses d'eau ou groupes de masses d'eau souterraine ;

- évaluer l'efficacité du programme de mesures sur ces masses d'eau.

Ce réseau a été créé le 1er janvier 2007.

Toutes les masses d’eau souterraines de Corse ayant un objectif de bon état chimique en 2015, le contrôle opérationnel n’est pas mis en œuvre sur ce type de milieu.

Le programme de surveillance des eaux souterraines est établi en application de l’article L. 212-2-2 du code de l’environnement. Son contenu est précisé par l’arrêté du 25 janvier 2010 modifié établissant le programme de surveillance de l’état des eaux en application de l’article R. 212-2-2 du code de l’environnement. La maîtrise d’ouvrage de ces réseaux est assurée par l’Agence de l’eau RMC.

En complément, les données sur l’état des eaux souterraines peuvent être visualisées ou téléchargées pour les seules stations du bassin de Corse sur lesquelles ces informations sont calculées et bancarisées (données acquises sur les points intégrés au programme de surveillance de l’état chimique des eaux souterraines (RCS).

Sélectionnez un ou plusieurs des critères ci-dessous, dans l'ordre descendant, puis cliquez sur "Afficher la liste des stations" (attendez le rechargement de la page après le choix de chacun des critères, avant de passer au suivant) :







(*) code entité hydrogéologique

Dernière modification de la page : 01/10/2015